Cannabis & Santé buccodentaire

Lorsqu’un produit est légal, on se soucie souvent moins des effets qu’il peut avoir sur notre santé. L’alcool, par exemple, a de nombreux effets néfastes sur la santé physique et psychologique, lorsque consommé de façon abusive. Or, certaines personnes demeurent insouciantes face à leur consommation personnelle et ignorent les impacts sur leur santé. Depuis la légalisation du cannabis au Canada en octobre 2018, de nombreux professionnels ont soulevé des inquiétudes face aux effets possibles sur la santé publique. Parmi eux, les dentistes s’inquiètent de voir des personnes consommer du cannabis sans être conscientes des conséquences qui y sont liées.

 

À des fins de sensibilisation, l’équipe des Espaces Sourires a préparé l’article qui suit, dans lequel seront démontrés les effets de la consommation de cannabis sur la santé buccodentaire.

 

Pourquoi le cannabis est-il nocif pour la santé des dents et de la bouche ?

Comme la fumée du tabac, la fumée du cannabis contient de nombreux produits chimiques, lesquels sont potentiellement cancérigènes, en plus d’être irritants à la longue pour les muqueuses buccales. Également, il faut savoir que la fumée produite lorsqu’on fume le cannabis nuit à l’oxygénation des tissus de la bouche, en plus de réduire la production de salive en bouche.

 

Bien entendu, il faut toujours garder en tête que la dose et la durée d’utilisation du cannabis, soit la quantité et la fréquence à laquelle la substance est consommée, ont un impact direct sur le risque de subir les effets néfastes de cette consommation. C’est bien connu au sein de la population que le cannabis peut affecter la concentration et les capacités à conduire un véhicule, en plus de nuire à la santé respiratoire. Or, moins nombreux sont ceux qui connaissent ses conséquences sur la santé de la bouche, et ce, à cause des effets mentionnés ci-haut.

Les conséquences de la consommation de cannabis sur la santé buccodentaire

Pour vous aider à y voir plus clair, voici les conséquences les plus souvent associées à la consommation de cannabis au niveau de la santé des dents et la bouche.

  • Conséquences esthétiques : la consommation de cannabis entraine le jaunissement des dents, et les problèmes buccodentaires qui y sont associés peuvent nuire à l’aspect esthétique du sourire.
  • Mauvaise haleine : la fumée du cannabis et la diminution de la production de salive, qui encourage la prolifération des bactéries, favorisent la mauvaise haleine.
  • Augmentation de l’incidence de la maladie parodontale : la diminution de l’oxygénation des gencives, causée par la fumée du cannabis, encourage la prolifération des bactéries. Cela augmente les risques de développer la gingivite et la parodontite.
  • Augmentation du risque de développer des caries : la diminution de la production de salive augmente le risque de développer des caries et des infections buccales. En effet, la salive a naturellement un rôle antibactérien.
  • Risques associés au cancer buccodentaire : la consommation de cannabis est associée à un risque accru de développer des lésions cancéreuses et précancéreuses.

  

Comment diminuer les risques associés à la consommation de cannabis ?

Tout comme celles qui consomment des produits du tabac, les personnes qui consomment du cannabis doivent en avertir leur dentiste et leur hygiéniste. Cela permet à l’équipe dentaire de porter une attention particulière au dépistage et à la prévention des problèmes buccodentaires qui y sont associés. De plus, votre dentiste pourra mieux vous sensibiliser quant aux effets néfastes de votre consommation pour la santé de votre bouche, tout en vous offrant ses conseils et en vous dirigeant vers les bonnes ressources pour vous aider à contrôler votre consommation.

 

N’hésitez pas à parler de vos inquiétudes liées à la consommation de cannabis à vos professionnels dentaires des Espaces Sourires. Il n’y a pas de gêne à avoir, notre équipe veut seulement s’assurer de poser les bons gestes et de favoriser la santé de votre sourire !

Approuvé par Dre Nguyen
Diplômée de l’Université de Montréal en 1998, Dre Nguyen a toujours su que la dentisterie était un domaine dans lequel elle s’épanouirait.
Dre Katherine Nguyen

CATÉGORIES

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS