Le point sur la mauvaise haleine

Souffler dans sa main afin de vérifier la fraicheur de son haleine. Voilà un geste que nous avons tous déjà posé, que ce soit avant une entrevue, une réunion entre collègues, une rencontre entre amis ou un rendez-vous amoureux. La mauvaise haleine est effectivement une condition courante dont on a tous déjà souffert. Si, lorsqu’elle est passagère, elle n’est pas grave en soi, elle doit être prise au sérieux si elle devient chronique. Afin de mieux comprendre ce problème parfois gênant, voici quelques informations préparées par vos dentistes des Espaces Sourires de Chomedey et St-François. Il sera vous alors plus facile de la prévenir et de l’enrayer.

 

Pourquoi souffre-t-on parfois de la mauvaise haleine

L’odeur de l’haleine est liée à l’action des bactéries qui prolifèrent dans la bouche et dans l’ensemble du tube digestif et qui produisent des gaz, parfois malodorants. Ainsi, il est normal que l’odeur de l’haleine change de façon passagère en fonction de l’alimentation : comme elles trouvent à se nourrir, les bactéries sont alors plus actives. De plus, certains aliments sont forts en sucres lents dont les bactéries raffolent. C’est le cas notamment de l’ail, des oignons et du poireau. D’autres, comme le café, contiennent des composés volatiles et sont acides, ce qui peut altérer l’équilibre chimique de la bouche et donc favoriser l’action bactérienne.

 

La mauvaise haleine peut aussi être due à des accumulations anormales de bactéries malodorantes. Dans ces cas, surtout si elle devient chronique, elle dénote la présence d’un problème plus important qu’il faut prendre au sérieux.

 

Quelques causes de la mauvaise haleine chronique 

 

  • Une mauvaise hygiène buccodentaire : En ne brossant pas vos dents après avoir mangé et en ne vous passant pas la soie dentaire à tous les jours, il est probable que des résidus alimentaires s’accumulent dans votre bouche. Les bactéries en profiteront alors pour se nourrir et se multiplier, provoquant parfois des maladies et infections (carie, gingivite, abcès, etc.).
  • La présence d’infections buccodentaires : Lorsqu’une infection se développe, comme la carie ou une maladie parodontale, les mauvaises bactéries se multiplient, dégageant alors des composés volatiles malodorants. Ainsi, la mauvaise haleine chronique est souvent le signe que les bactéries ont attaqué des composantes de la bouche et en affectent la santé et l’intégrité.
  • Un abcès dentaires : Si elle s’accompagne de douleurs et de pu, la mauvaise haleine peut être le singe d’un abcès dentaire, une infection profonde se trouvant sous la gencive et demandant une intervention rapide de votre dentiste des Espaces Sourires.
  • La sécheresse buccale (xérostomie) : La salive agissant comme lubrifiant et donc comme nettoyant naturel de la bouche, le contrôle des bactéries se fait moins bien lorsqu’elle est produite en quantité insuffisante. La sensation de bouche sèche qui est alors ressentie peut être due notamment à la prise de médicaments, au stress, à l’environnement, à l’âge ou à des changements hormonaux.
  • Le tabagisme et la consommation d’alcool : En plus de contenir des composés odorants volatiles qui restent parfois dans la bouche, ces substances contribuent au dérèglement de son équilibre chimique.
  • Des problèmes digestifs : Qu’elle soit due à des aliments particuliers ou à une perturbation des fonctions biologiques (notamment les reflux gastro-œsophagiens), la mauvaise digestion entraîne un dérèglement du ph de la bouche pouvant causer la mauvaise haleine.
  • D’autres maladies : Les problèmes hépatiques, l’insuffisance rénale et le diabète peuvent entraîner des déséquilibres hormonaux et chimiques à la base de la mauvaise haleine.

 

Comment peut-on contrôler ce problème ?

Si elle est due à l’alimentation, à la qualité de l’hygiène buccodentaire ou à la consommation fréquente de tabac et d’alcool, il est possible de contrôler la mauvaise haleine en modifiant ces habitudes (éviter les aliments moins digestes, améliorer la qualité de l’hygiène buccodentaire, proscrire le tabac et l’alcool). Une bonne hydratation et l’utilisation, complémentaire à un brossage des dents adéquat ,d’un rince-bouche peuvent également aider à maintenir une haleine fraîche.

 

Quoi faire en cas de mauvaise haleine persistante

Si, malgré votre vigilance et vos bonnes habitudes, vous souffrez toujours de mauvaise haleine, c’est probablement le signe d’un problème de santé, buccodentaire ou générale, plus grave. C’est pourquoi, lors de votre visite de routine auprès de votre dentiste membre de l’Ordre des Dentistes du Québec, il est important de lui en parler, même si cela vous gêne. Nos professionnels dentaires de Laval porteront alors une attention particulière aux maladies et affections pouvant la causer afin de vous proposer une prise en charge rapide et adéquate. Si rien n’est trouvé, ils vous référeront à une autre professionnel de la santé afin de vous aider à retrouver une haleine fraiche et agréable !

 

Approuvé par Dre Nguyen
Diplômée de l’Université de Montréal en 1998, Dre Nguyen a toujours su que la dentisterie était un domaine dans lequel elle s’épanouirait.
Dre Katherine Nguyen

CATÉGORIES

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS