Succion du pouce chez l’enfant et développement bucco-dentaire

Certaines habitudes des enfants s’acquièrent dès la naissance, voire même avant. C’est le cas du réflexe de succion qui se développe dans le ventre de la mère et que le bébé a tendance à entretenir par la suite en cherchant à téter ses doigts, notamment son pouce. Bien qu’étant un réflexe normal apportant un sentiment de bien-être à l’enfant, la succion du pouce peut entraîner certaines conséquences dans le développement de la bouche et des dents. Voici donc quelques informations, de nos dentistes qui offrent des soins dentaires pour enfants à Laval, qui vous permettront de mieux comprendre cette habitude et les impacts qu’elle peut avoir sur la croissance bucco-dentaire.

 

Pourquoi les bébés et les jeunes enfants sucent-ils leur pouce ?

Lors de la gestation, le fœtus développe divers réflexes, notamment celui de téter, qui s’acquiert dès le deuxième trimestre de grossesse. Après la naissance, ce réflexe permet non seulement au bébé de s’alimenter, mais aussi de ressentir une sensation de bien-être et d’apaisement provoquée par les endorphines qu’il produit. C’est pourquoi certains bébés trouvent plus facilement le sommeil lorsqu’ils tètent, que cela soit une suce ou leur pouce. Cette habitude de sucer se perd normalement entre l’âge de 1 et 3 ans, mais il arrive qu’elle perdure au-delà de cet âge.

 

Succion du pouce et mauvaise déglutition

Lorsque l’enfant continue à sucer son pouce à un âge plus avancé, les risques sur le développement de sa bouche et de ses dents s’accroissent. Le plus grand d’entre eux provient du fait que cette habitude retarde le passage de la déglutition dite infantile vers la déglutition normale. Ainsi, lors de la déglutition infantile la langue se positionne entre les dents du haut et du bas, exerçant une certaine pression sur celles-ci plutôt que de pousser sur le palais lorsque les dents des eux mâchoires se touchent comme cela se fait lors de la déglutition normale.

 

Quelques conséquences de la succion du pouce

Par le mauvais positionnement de langue et par la sollicitation anormale des muscles de la bouche et des lèvres, la déglutition infantile peut entraîner un déséquilibre des forces musculaires et des os des mâchoires. Cela peut causer divers problèmes :

 

  • Une projection des dents du haut vers l’avant qui peut entraîner une malocclusion à long terme.
  • Un développement inadéquat des arcades dentaires provoquant un mauvais positionnement des molaires, un articulé croisé (certaines dents du haut et du bas se croisent lorsque la bouche est fermée) ou un chevauchement entre des dents adjacentes.
  • Un positionnement de la lèvre inférieure entre les deux arcades dentaires ce qui provoque un effet de « dents de lapin ».
  • Des problèmes d’élocution dus à la malocclusion et à la faiblesse des muscles labiaux. Ces problèmes peuvent perdurer au-delà de la petite enfance.

 

Une habitude à abattre

Afin d’éviter ces conséquences, l’habitude tardive de succion du pouce doit être éradiquée. Pour ce faire, il est notamment recommandé de limiter graduellement les périodes où l’enfant peut le faire. Un diachylon peut également être mis sur le doigt afin de lui rappeler de ne pas le sucer. Si votre enfant suce son pouce, votre dentiste des Espaces Sourire pourra vous accompagner dans ce processus, et vous offrir des conseils en ce sens. Il portera également une attention particulière au développement de ses dents et de ses mâchoires en s’assurant de leur bon positionnement. Dans les cas où des anomalies pourraient être détectées, notre équipe dévouée saura vous proposer des solutions appropriées afin de maximiser les qualités du sourire de votre enfant !

 

Approuvé par Dre Nguyen
Diplômée de l’Université de Montréal en 1998, Dre Nguyen a toujours su que la dentisterie était un domaine dans lequel elle s’épanouirait.
Dre Katherine Nguyen

CATÉGORIES

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS